Trucs et astuces

Voici quelques trucs et astuces qui peuvent vous être utiles. N'hésitez pas à votre tour à nous faire part, par le biais de la page contact de ce site, de vos petites astuces, afin d'en faire profiter les autres.

 

 La tresse de votre moulinet a souffert , vous pensez la remplacer...

Au lieu de remplacer 150 mètres de tresse ce qui est relativement coûteux, il existe une autre solution beaucoup plus économique : la tresse est en général usée sur les premiers mètres, voir les premières dizaines de mètre. Donc, transférez la partie la plus usée de la tresse c'est a dire le début en fin de moulinet. (Attention si vous avez un complément de fond de bobine d'en remettre sur la nouvelle bobine).

Si vous avez une deuxième bobine pour votre moulinet, c'est facile, retirez du moulinet  la bobine avec la tresse, mettez la bobine vide à la place et accrochez l'extrémité usée de la tresse à votre bobine (voir le nœud Arbor). Transférez toute la tresse sur la bobine. Vous aurez ainsi une tresse neuve en début de ligne, puisqu'elle ne sert pratiquement jamais. Si vous n'avez pas de 2ème bobine,  c'est un peu plus compliqué, mais on y arrive en faisant plusieurs transfert. Il vous faudra 2 bobines de fil vides et éventuellement une perceuse. Faites un montage avec une bobine de fil vide montée et bloquée sur une vis à l'aide d'un écrou et 2 rondelles. Positionnez ce montage dans le mandrin d'une perceuse par exemple et transférez la tresse sur cette bobine. Renouveler une nouvelle fois l'opération sur une autre bobine, et enfin sur la bobine du moulinet. Ainsi la tresse usée sera au fond de la bobine du moulinet.

 

 Un noeud indispensable à connaitre pour les pêcheurs au leurre

Le nœud de pêche FG Knoth est un noeud de raccord tresse - nylon ou fluorocarbone, spécialement développé pour des bas de ligne de très fort diamètre. Celui ci est utile pour la pêche des carnassiers aux dents tranchantes, ou pour des pêches en obstacles. Sa conception lui permet de rester souple et de passer dans les anneaux d'extrémité de faible diamètre ce qui le rend utilisable dans un bon nombre de techniques.

Un nœud que j'utilise depuis quelques temps, et qui est d'une solidité incomparable. (B.D.)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et Vidéo du nœud FG

Des flotteurs plus visibles

Quelle couleur d'antenne choisir ? Les conditions de pêche et de luminosité varient d'un jour à l'autre et parfois même plusieurs fois dans la journée.Le plein soleil, le ciel couvert, des reflets sur l'eau, l'ombre qui se déplace contribuent à nous faire perdre le flotteur de vue.

Le meilleur moyen de toujours voir l'antenne est d'enfiler par dessus un coulisseau de couleur différente. Au cours de la journée, en fonction de l'éclairage, vous changerez de coloris: blanc, jaune, rouge, gris, noir...

 

Serrage des boules d'amorce

Une fois l'amorce mélangée, hydratée et tamisée d'une façon irréprochable, la délicate opération de la réalisation des boules peut commencer. C'est surtout au niveau du serrage qu'il convient de différencier les uns des autres.

Un tiers des boules sera très serré, un second tiers moyennement et le dernier tiers très peu serré. De cette manière l'amorce travaillera rapidement, mais conservera son action le plus longtemps possible.

 

Bien analyser les touches

Malgré cette petite émotion renouvelée à chaque fois que le flotteur frémit, le pêcheur doit conserver l'esprit clair pour savoir comment réagir. Savoir lire les touches est primordial, car chaque cyprinidé a ses petites habitudes pour se nourrir et il vaut mieux bien les connaitre pour bien interpréter le moindre mouvement du flotteur afin de prendre au bon moment l'ultime décision de ferrer.

Au fil des saisons en eaux closes ou en rivière les comportements évoluent, mais il est malgré tout possible de shématiser quelques tendances.

  • Le relevé du flotteur est très souvent occasionné par une brème.
  • Un déplacement latéral rapide est dans la majorité des cas créé par une ablette.
  • Un déplacement latéral lent suivi d'un enfoncement progressif est souvent provoqué par une tanche.
  • Le sautillement sur place puis un net enfoncement traduit l'attaque du gardon.
  • L'enfoncement sur place très rapide dévoile qu'il s'agit d'un chevaine.
  • L'enfoncement très rapide suivi d'un déplacement latéral trahit la présence d'un carpeau.

Démancher une canne bloquée

Qui ne s'est jamais retrouvé avec une canne bloquée, impossible à déboiter ? La chaleur et l'humidité sont souvent à l'origine de ces blocages. Alors qu'il semble tout a fait impossible de faire bouger les éléments coincés, il existe pourtant une solution toute simple et logique pour les séparer. Quel que soit le type de canne dont il s'agit, la méthode consiste à placer chacun des éléments dans une main, derrière soi. En abaissant le bassin, les hanches font pression sur les poignets, les repoussent et les deux parties de la canne se désolidarisent. Cela marche à chaque fois et sans effort.

Pour mettre toutes les chances de son coté, rapprochez bien les mains l'une de l'autre de chaque coté de l'emmanchement. Elles doivent être en appui sur les hanches. Serrez bien le fût de la canne avec des mains sèches pour éviter qu'elles ne glissent.

Haut de page

© AAPPMA Colombier Fontaine 2016
Alain BONGARDEN : Conception ; développement. Denis BONGARDEN et Jacques POULETTE : Graphisme ; rédaction     
Evxonline : l'hébergement web en toute simplicité