La jussie à grandes fleurs

 

Autres noms

Ludwigia grandiflora, ludwigie à grandes fleurs,

 

Identification

Attention, la jussie à grande fleurs est une plante extrêmement invasive qu'il faut combattre. Sa présence doit impérativement nous être signalée par le biais de ce site internet ou en contactant les responsables de l'AAPPMA

La jussie à grandes fleurs est une plante aquatique vivace qui se plait dans des profondeurs d'eau de 1 à 4 mètres. Elle a des feuilles alternes, allongées et arrondies. Elles peuvent être plus ou moins velues sur les branches émergées. Les tiges lisses sont cassantes et noueuses, elles sont horizontales à la surface de l'eau ou dressées portant des fleurs jaunes vif de 4 à 5 cm de diamètre et composées de 5 pétales.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

 

Origine

C'est une plante originaire d'Amérique du sud introduite en France au début du XIX ème siècle pour décorer les bassins et aquariums. Sa prolifération s'est nettement accentué depuis 1990 dans l'ouest de la France

 

Biotopes

La renouée du Japon à besoin d'un sol riche et humide. C'est pour cette raison qu'on la rencontre fréquemment le long des cours d'eau, à 1 ou 2 mètres au dessus du niveau de la rivière. Les longs rhizomes peuvent alors aller chercher l'humidité jusqu'au niveau de la rivière. Par contre, elle est rarement présente au niveau de l'eau car elle ne supporte pas l’asphyxie racinaire. On la rencontre aussi en milieu urbain.

Elle est présente aujourd'hui dans toute la France.

 

Dangers

La jussie se développe très rapidement et peut doubler sa masse toutes les 2 semaines pour former des herbiers immenses qui perturbent les écoulement de l'eau, qui asphyxie  les autres plantes autochtones. Le milieu aquatique perd finalement de sa diversité et l'ensemble de l'écosystème est déséquilibré.

 

Prévention - Lutte

La jussie avec ses racines ancrées très profondément est une des plantes les plus difficiles à éradiquer. Un infime morceau de rhizome produit une nouvelle plante et elle se reproduit très facilement par bouturage. D'autre part, les animaux herbivores négligent cette plante.

Les moyens utilisés actuellement sont l'arrachage manuel qui est très fastidieux puisqu'il faut retirer chaque brin pour éviter le bouturage et le traitement chimique pour les berges. N'essayez pas d'arracher les plantes par vous même, vous risqueriez de disséminer des morceaux de tiges qui deviendraient rapidement de nouveaux pieds. Cette opération est réservée à des entreprises spécialisées. Par contre, nous vous demandons de nous signaler la présence d'ambroisie par le biais de la page contact de ce site internet ou en contactant les responsables de l'AAPPMA.

 

Confusion

Il existe plusieurs espèces de renouée du Japon :

- La renouée de Sakhaline qui a des feuilles qui peuvent atteindre 40 cm de longueur avec de longs poils sur la face inférieure

- La renouée de Bohème qui est un hybride entre Sakhaline et Japon

 

Haut de page

© AAPPMA Colombier Fontaine 2016
Alain BONGARDEN : Conception ; développement. Denis BONGARDEN et Jacques POULETTE : Graphisme ; rédaction     
Evxonline : l'hébergement web en toute simplicité