Jeudi 16 mars 2017: Journée de travail avec les techniciens de la fédération sur les frayères à brochets

 

 Exposé sur les frayères à brochets par Thomas GROUBATCH (ingénieur hydrobiologiste)

Points marquants de cette présentation:

  • L'exposé de grande qualité a convaincu l'ensemble des participants
  • Les causes de la disparition des brochets de nos rivières ont été mises en évidence : l'homme est le principal responsable:
    • Dragage des rivières pour la navigation par exemple
    • Réduction des linéaires de ruisseaux pour réduire, voire supprimer les zones humides et inondables, afin de satisfaire l’agriculture et l’urbanisation.
    • Pas d'inondation, donc pas de frayère !
  • Depuis peu, les hommes prennent conscience des erreurs du passé, et si nous voulons sauver ce poisson en voie de disparition, il est urgent d'intervenir sur le milieu en « recréant » les conditions optimales de reproduction que la nature avait prévues.

 

 

Compte rendu de la visite effectuée l'après midi sur le terrain

Visite de 3 secteurs du Doubs susceptibles d'être adaptés pour devenir des frayères à brochets. Attention, les constatations faites lors de cette journée nécessitent des études beaucoup plus approfondies, ainsi que des contacts avec les propriétaires.

  • Zone 1 et 2 : Longevelle-sur-Doubs : rive gauche en aval et en amont de la passerelle.

Le petit canal ( Zone 1) qui s'écoule sur la rive gauche en aval de la passerelle est alimenté en amont par le Doubs et s'écoule en aval. Il y a donc un courant permanent même en période d'étiage. Il n'est donc pas adapté à la création d'une frayère à brochets.

Par contre, il semblerait que la zone 2 située en amont de la passerelle soit beaucoup plus adapté. Ce secteur étant pourtant très boisé, les travaux de déboisement et de mise à niveau semblent assez importants.

 

 

 

 

Zone 1

Zone 2

 Zone 3 : Zone de pâturages située environ 800 mètres en aval de la passerelle rive droite

Cette zone semble très bien adaptée à la création d'une frayère à brochets. Elle est alimentée par l'aval en période de crue par un bras mort du Doubs (en pointillé) , ou alors directement par le Doubs situé à proximité lors des crues plus importantes.

Le sol est actuellement un pâturage. La zone est suffisamment grande (environ 150 à 200 m de longueur) et elle bénéficie d'un bon ensoleillement.

Un peu de terrassement à prévoir, mais elle est déjà naturellement adaptée.

 

 

 

 

 

  •  Zone 4 : Zone de pâturages située à Le Chatelot

Cette zone de pâturages située de la confluence du canal à l'arrière de la première ferme pourrait être modifiée pour devenir une frayère à brochet, mais sa surface est peu importante, et l'ensoleillement ne semble pas maximum à cause des colline situées à l'ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 Plan d’actions :

  • Seul le site de Longevelle les Beussières sera retenu pour étude complémentaire :
    • Accord de principe du ou des propriétaires.
    • Étude d’emprise sur le foncier.
    • Puis, présentation de l’avant-projet aux propriétaires pour accord définitif afin de lancer les demandes de financement et les études de détails.

      Pilote : Yves TOCHOT (avec l’aide et l’appui technique de la Fédération)

Exemple d’aménagement de frayères à brochets : pourquoi, comment ? Pour voir la présentation, cliquer ici

Haut de page

© AAPPMA Colombier Fontaine 2016
Alain BONGARDEN : Conception ; développement. Denis BONGARDEN et Jacques POULETTE : Graphisme ; rédaction     
Evxonline : l'hébergement web en toute simplicité